Épuisement émotionnel | Ce qu’il faut savoir sur la fatigue mentale

  • Mental
  • 26 Août 2019
  • Aucun commentaire

Tu n’en peux plus et tu as l’impression d’être vidée de tes ressources émotionnelles ? Tu as le sentiment constant d’être fatiguée physiquement et mentalement ? En réalité, ton couple, ta vie familiale, le quotidien, tout t’épuise. Tu es sur le point de craquer et tu cherches des réponses à tes questions. Tu as besoin de mettre un mot sur tes maux. Eh bien, il se pourrait que tu souffres d’un épuisement émotionnel. Définition, symptômes, solutions, je te dis tout ce qu’il faut savoir sur la fatigue mentale.

Épuisement émotionnel VS burn out

On confond souvent l’épuisement émotionnel avec le burn out. Pourtant, il y a bien une différence entre les deux. Le burn out, syndrome qui se développe dans le cadre du travail, est un ensemble de symptômes résultant d’un épuisement professionnel, émotionnel et mental. L’épuisement émotionnel fait donc partie intégrante du burn out mais concerne également la sphère personnelle et familiale. Généralement, il résulte d’un déséquilibre entre ce que la personne donne et ce qu’elle reçoit. Trop d’exigence envers soi-même, trop de responsabilités et de conflits à gérer peuvent également être en cause. Petit à petit ce trop-plein de stimuli émotionnels submerge la personne qui ne parvient plus à supporter son quotidien et se bloque littéralement.

Fatigue mentale : symptômes

Tout comme le burn out, l’épuisement émotionnel n’est pas une maladie reconnue. Cependant, certains signes avant-coureurs permettent d'alerter la personne concernée :

  • insomnie : difficulté à s’endormir, réveils nocturnes fréquents accompagnés de ruminations incessantes ;
  • fatigue physique : sensation de lourdeur dès le réveil et tout au long de la journée ;
  • perte de mémoire : les informations se bousculent tellement dans la tête que la personne est sujette à des oublis fréquents ;
  • difficulté à organiser ses idées et à prendre des décisions : confusions, traitement de l’information plus compliqué ;
  • perte de motivation : enchaînement des activités automatiquement sans réel enthousiasme et absence de plaisir dans la réalisation des tâches quotidiennes ;
  • distance émotionnelle : ce que la personne vit n’a plus d’influence sur ses émotions, elle ne ressent plus rien ;
  • irritabilité : à l’inverse, possibilité d’être extrêmement sensible à toute remarque et d’avoir du mal à contrôler ses émotions.

L’épuisement émotionnel dans le couple

L’épuisement émotionnel peut également être le résultat d’une vie de couple chaotique et il est important d’en parler. On parle aussi de burn out amoureux ou d’épuisement du coeur et techniquement les symptômes sont quasiment identiques : fatigue cérébrale, troubles du sommeil, troubles du comportement, découragement et épuisement. Ils sont dûs, dans ce contexte, à trop d’attentes insatisfaites, à une accumulation de déceptions et à un écart qui s’est creusé au fil du temps entre les attentes de chacun et la réalité du couple. Bien souvent, on se fait une image trop idéalisée du couple qui s’éloigne complètement de la réalité. Avec le temps, elle laisse place à un flot de ressentiments, de désillusions et à un profond sentiment d’être pris au piège.

Épuisement émotionnel : solutions

Apprendre à se reposer

Tu penses être en situation d’épuisement émotionnel ? La première chose à faire pour te prendre en main et sortir de cet enfer est de reposer ton corps et ton esprit. Le déficit de sommeil dû à l’accumulation du stress et au manque de temps est une des raisons qui entraîne l’épuisement émotionnel. Et les rares moments de “détente” que tu arrives à t’octroyer se révèlent complètement inutiles parce que tu es en réalité incapable de déconnecter réellement. Or, le repos est indispensable à la santé. Il permet d’avoir les idées claires, d’être plus attentif, de se sentir bien dans son corps et d’être plus performant.

Pour se reposer et retrouver la forme mentale, il faut agir et dans la durée ! Ce qui est paradoxal, c’est qu’il est difficile de passer à l’action. Trop de personnes n’arrivent pas à décrocher et finissent par tomber en burn out, en dépression ou développent même une maladie chronique.

Plusieurs solutions sont envisageables. Prendre plusieurs jours de congés pour t’éloigner VRAIMENT de ton quotidien et de ce qui te pousse à l’excès. Tu peux aussi demander un arrêt maladie en accord avec ton médecin pour prendre le temps nécessaire à ton rétablissement. Un arrêt maladie n’est pas un signe de faiblesse, c’est une aide précieuse pour aller vers le mieux. Dans un cas comme dans l’autre, fais-toi violence, accorde-toi de l’importance, donne-toi une chance de sortir la tête de l’eau pour un avenir plus positif.

Apprendre à écouter ses besoins

Dans le même temps, il faut prendre du recul sur tout ce que tu t’imposes au quotidien et redéfinir les priorités petit à petit. Apprends à faire les choses pour toi et non pour faire plaisir aux autres. Écoute tes besoins, tes ressentis, tes émotions et essaie de prendre des décisions en ce sens. Délègue certaines obligations familiales à ton mari ou tes enfants (s’ils sont en âge de t’aider). Impose-toi du temps pour souffler, respirer, faire le vide. Accorde-toi des moments de plaisir simples tels qu’un petit film, une virée shopping, une sortie en course à pied, un café entre amies, etc.

L’épuisement émotionnel est une vraie souffrance psychique qui doit être soignée. Comme tu as pu le constater, on ne traite pas la fatigue mentale comme une grippe ou une varicelle. Mais le meilleur moyen de s’en sortir est de passer à l’action ! Tu dois lâcher prise, te reposer et faire passer tes besoins en priorité. Je t’invite également à rejoindre la communauté des Boosteuses. On est toutes là pour se soutenir et se tirer vers le haut alors n’hésite pas, tu es la bienvenue !