Le corps, Reflet de l’Esprit | Explications

  • Mental
  • 10 Avril 2019
  • 3 commentaires

Est-ce que ça t’est déjà arrivé toi aussi ? De te sentir mal dans ta peau, de ne pas réussir à t’épanouir et d’avoir ton esprit envahi par toutes sortes de pensées négatives ? Cela arrive à toutes les Boosteuses ! L’idée quand on est dans cet état d’esprit, c’est de décider rapidement de te reprendre en main pour retrouver le bonheur de vivre et te sentir à nouveau bien dans ton corps. Dans cet article, je t'explique comment faire la paix avec toi-même grâce au pouvoir de la pensée positive, à l’autosuggestion consciente et au body positive. Mais avant d’aller plus loin, je voudrais m’arrêter sur le lien profond qui lie le corps à l’esprit.

En quoi le corps est-il le reflet de l’esprit ?

Selon le psychiatre Christophe André, l’esprit et le corps “sont aussi indissociables que les pensées et les émotions”. L’esprit mobilise le corps pour fonctionner correctement et réguler les émotions. Le corps quant à lui retranscrit physiquement la santé de l’esprit. Par exemple, quand une personne négative et en colère broie du noir à longueur de journée, elle finit par ressentir de la gène, de la douleur et un mal-être physique qui lui empêche de garder la santé. Il en va de même pour les émotions positives. Plus on se sent en harmonie avec soi-même, plus on s'apprécie comme on est, et plus cela se retranscrit extérieurement. C'est en ça que le corps est le reflet de l'âme : tu es ce que tu décides d'être. Maintenant que tu as compris l’importance d’apaiser ton esprit et te libérer de tes pensées négatives, je vais te guider pour que tu apprennes comment y parvenir.

Les croyances limitantes, un frein à l’épanouissement

Une croyance limitante s’apparente à un sentiment de certitude négative qui est le fruit d’habitudes ou d’expériences vécues par une personne. Elle parasite la manière de penser, elle favorise les blocages et elle empêche d’entreprendre. En d’autres termes, cet obstacle psychique est un frein à l’épanouissement. Quand tu te sens mal dans ta peau et que tu n’aimes pas ton corps, tu es persuadée également que les autres te trouvent repoussante pour diverses raisons. Pour toi, cette vérité est absolue, c’est une fatalité qui te conforte dans ta zone de confort. Il s’agit d’une “excuse” que tu penses fondée, pour ne pas aller de l’avant. Or, il se peut que cette croyance brouille la perception de la réalité. Elle représente ta réalité, une réalité souvent biaisée négativement, mais pas forcément celle des autres.

Tu as pris conscience, en lisant ces quelques lignes, que tu étais effectivement rongée par ce type de croyances toxiques et tu veux en finir avec ton auto-sabotage ? C’est déjà un premier pas, bravo ! Voilà ce que je te propose de faire. Prends un carnet et essaye d’identifier tout ce qui t’empêche d’avancer au quotidien. Écris toutes tes croyances ancrées telles que “j’ai toujours une mine affreuse”, “je suis trop moche”, “je suis nulle”, “je me déteste”, “je n’y arriverais jamais” ou encore “je suis trop grosse, personne ne voudra de moi”. Tu auras peut être du mal à reconnaître ces pensées d’une traite car elles font partie de ton quotidien et tu as sûrement pris l’habitude de t’infliger ces croyances inconsciemment. Mais garde toujours ton carnet avec toi et sors-le dès que nécessaire. Cet exercice va te permettre de te remettre en question et d’envisager des alternatives. Est-ce que pour chaque phrase que tu retranscris, ton affirmation est toujours vraie ? Arrête-toi quelques instants dessus. En étant tout à fait honnête avec toi-même, tu te rends compte que non ? Alors tu pourrais commencer à les remplacer par des croyances bénéfiques. Par exemple : “je suis toujours moche” par “j’aime bien mon visage quand je me fais ce maquillage discret aux couleurs pêche”, etc.

Le pouvoir de la pensée positive

La pensée positive est également un système de croyance mais basé sur une attitude positive. Elle est bénéfique pour la santé et peut changer ta vie du tout au tout. C’est elle qui va te permettre de bannir tes idées négatives afin de réorienter ton quotidien en lui insufflant de l'énergie pour avancer et reprendre confiance en toi. Comme disait le Bouddha : « Aujourd’hui nous sommes le résultat de nos pensées d’hier et demain nous serons ce que nous pensons aujourd’hui ». Alors comment réussir à favoriser la pensée positive ? Tout d’abord sache qu’apprendre à positiver est un travail de tous les jours, un travail de volonté. Il faudra sans aucun doute que tu fasses consciemment l’effort de modifier ta façon d’aborder ton quotidien au même titre que les croyances limitantes. Dès que tu as une pensée négative qui fleurit dans ton esprit, tu la stoppes et tu diriges tes pensées vers quelque chose de positif. Ça n’est pas facile mais il faut persévérer. Et plus tu vas t’entraîner à la pensée positive, plus ton esprit va mémoriser ta démarche et moins tu verras cela comme un “devoir”. C’est un travail quotidien qui vaut le coup sur la durée car la pensée positive est à l’origine de changements majeurs de comportements et d’une vision plus apaisée de soi et de ce qui nous arrive.

La méthode Coué ou l'autosuggestion consciente

Selon Émile Coué, c’est l’imagination, l’inconscient, qui nous fait agir et non la volonté. On doit donc travailler l’inconscient par l’autosuggestion consciente, c’est-à-dire “s’implanter une idée en soi-même par soi-même.” Pour cela, Il convient de répéter au moins 20 fois par jour une même phrase positive jusqu’à ce que tu en sois intimement convaincue. Sans doute connais-tu déjà la célèbre phrase qui a construit la base de la Méthode : “tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux.” Eh bien, je te propose de l’adapter au rapport que tu entretiens avec ton corps. Voici quelques exemples de phrases positives que tu pourrais t’approprier :

  • “je suis belle, je suis unique et j’aime ce que je deviens” ;
  • “j’aime mon corps et ce que je suis” ;
  • “je veux prendre soin de mon corps car il le mérite”.

Ces messages de motivation te permettront de booster ta confiance en toi et de faire la paix avec ton corps. Attention toutefois, il est important de travailler également la pensée positive et chasser les croyances limitantes pour ne pas risquer l’effet inverse. Si au fond de toi, tu continues à broyer du noir et tu ne crois pas vraiment ce que tu dois te répéter, tout ce travail d’autosuggestion sera fait en vain.

La bienveillance pour accepter son corps et s’aimer

Nous les femmes, nous faisons trop souvent ressortir nos défauts, nous sommes trop exigeantes, dures avec nous-même quand il s’agit de notre corps. Cela favorise la baisse de l’estime de soi et c’est la porte ouverte aux souffrances du corps et de l’esprit. Mais pourquoi finit-on par adopter cette attitude destructrice ? Quelle est l’origine de cette exigence ? Des réflexions et des gestes blessants ou encore des regards méprisants pendant l’adolescence ? Tout cela appartient au passé d’une période ingrate. C’est l’avenir qui est important et TU as le pouvoir de changer la donne. Rallie-toi à toutes ces filles qui s’assument et qui, depuis quelques années avec la vague du “body positive”, affirment leurs formes et s’acceptent pleinement telles qu’elles sont. Elles dégagent une énergie de folie et respirent la joie de vivre parce qu’elles ont décidé de vivre pour elles, de s’accorder de l’importance et de dire m**** aux mauvaises langues. Petite, grande, ronde, mince, tu es belle quelle que soit ta morphologie alors affirme-toi. C’est toi qui décides qui tu veux être et l’image positive que tu veux avoir de toi et que tu veux offrir au monde. C’est toi qui choisis d’être la meilleure version de toi-même en te focalisant d’abord sur toutes tes qualités.

Tu connais maintenant le lien puissant qui unit le corps et l’esprit. L’un ne peut fonctionner sans l’autre. Essaie d’intégrer la pensée positive, l’autosuggestion consciente et la bienveillance envers ton corps dans ton quotidien. Tu pourras alors faire la paix avec ton corps et profiter à nouveau pleinement de la vie.

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à le partager.