Comment reprendre confiance en soi ? | 5 étapes à suivre

  • Mental
  • 03 Février 2020
  • Aucun commentaire

En ce moment, ça n’est pas la grande forme… Tu angoisses, tu doutes de tout, tu ne te sens pas à la hauteur et tu n’es plus en harmonie avec qui toi-même. Résultat, tu te renfermes et n’oses plus rien faire. Je te rassure, la confiance en soi n’est pas innée, elle se travaille au quotidien. Il est toujours temps de reprendre ta vie en main pour t’affirmer à nouveau et réussir dans ce tout que tu entreprends. Découvre dans cet article comment reprendre confiance en toi en 5 étapes pour vivre épanouie.

1/ Éliminer le regret, la comparaison, le manque d'estime de soi

Rien ne sert de ruminer ce à quoi aurait pu ressembler notre vie si on avait la même aisance financière que… D’imaginer la personne que l’on aurait pu être si … De refaire l’histoire de la carrière qu’on aurait eue si… Regretter ou comparer son apparence physique, son niveau de vie, ou même sa réussite professionnelle n’amène que souffrance et perte d’énergie inutile.

Ce que les gens nous laissent voir de l’extérieur n’est pas forcément le reflet de la réalité. “Oui, mais lui, il gagne 3 fois mon salaire, il a l’air tellement heureux”... Ou pas ! L’argent ne fait pas forcément le bonheur, on nous montre ce qu’on veut bien nous montrer. Mais parfois, la réalité est tout autre. Cet exemple en vaut un autre, rien ne sert de regarder ce qui se passe dans l’assiette du voisin ou de rester coincé dans le passé. Rien ne sert de se blâmer inutilement.

Cette attitude amène à une tendance dépressive, au repli sur soi et à la jalousie. C’est impossible de se réaliser dans de telles circonstances. Alors, comment retrouver un certain équilibre identitaire ? On évite les personnes ou les situations qui poussent à la comparaison. Par exemple, si flâner sur les réseaux sociaux t’incite à te comparer et te pousse à l'insatisfaction, éloigne-toi de ces plateformes. On essaie également de se détacher de l’aspect matériel pour éviter la convoitise et de se focaliser sur ce qui compte vraiment dans notre vie.

2/ Reprendre confiance au quotidien

Il n’est pas rare de développer une attitude d’autodévalorisation à la suite d’événements passés. Un conjoint malveillant voire violent, un adultère, une séparation douloureuse, du harcèlement au travail, des moqueries incessantes sur le physique, tous ces éléments peuvent favoriser le mépris de soi et un sentiment d’infériorité. Reprendre confiance en soi après une rupture, retrouver de l’assurance vis-à-vis de son physique ou encore reprendre confiance en soi au travail est délicat. Mais ça n’est pas irrémédiable et des petites actions peuvent aider à reprendre confiance en soi au quotidien comme :

  • garder la tête haute et ne pas fuir le regard des autres. L’attitude et l’allure jouent pour beaucoup dans la confiance que l’on se porte. Si tu as constamment le dos courbé et la tête baissée, tu te renfermes naturellement. Fais le test maintenant. Redresse-toi, bombe le torse et regarde loin devant toi. Alors tu te sens déjà mieux ? :-) ;
  • faire de nouvelles expériences comme oser prendre la parole en public ou se lancer dans une nouvelle activité. Sortir de ta zone de confort peut te permettre de faire un pas en avant pour te diriger vers un mieux-être général ;
  • adopter la méthode Coué “je peux le faire, je vais le faire, j’en suis capable”.

À découvrir également : 10 habitudes à prendre pour un corps en bonne santé

3/ Valoriser les petites victoires

Rester focaliser sur ses échecs est nocif. Ils n’existent pas pour te prouver que tu es nul. Ils font partie du processus d’apprentissage. Accueille-les, apprécie-les, sers-t'en pour grandir et réussir. Et sois réaliste avec toi-même. Viser plus haut, viser plus loin, c’est une clé de l’épanouissement, mais tout le monde a des limites et te fixer des objectifs inatteignables ne va pas t’aider à reprendre confiance en toi. Vois les choses en grand, mais commence petit. Gravis des paliers petit à petit et savoure chaque victoire, si petite soit-elle.

4/ Apprendre à s'aimer

Depuis tout petit, on nous apprend à aimer les autres, à dire “je t’aime”, à complimenter et à respecter son prochain. On en oublie le principal : nous. Apprendre à aimer la personne que l’on est avec toutes nos qualités et aussi nos petits défauts. Être tolérant envers soi-même et ne pas chercher la perfection à tout prix. Se focaliser sur ses zones de confiance, se valoriser plutôt que de se rabaisser. Nous avons de sacrées lacunes dans cet exercice, non ? Eh bien, changeons la donne !

Tu as pris l’habitude de ne voir que tes défauts ? Tu vas dorénavant apprendre à mettre en lumière tes qualités. Prends un carnet de post-it et un crayon et note tout ce qui te vient à l’esprit. Rien ne vient ? Demande de l’aide à ton entourage (famille, amis proches). Une fois que tu auras récolté toutes les informations, ne les laisse pas prendre la poussière dans un coin. Non, l’idée est que tu prennes conscience de tes qualités au quotidien. Tu vas donc faire un exercice encore plus difficile : les garder visibles et à disposition sur le frigidaire, sur ton bureau, dans les toilettes… Bref, partout où tu as l’habitude de passer dans la journée.

À découvrir également : le Pouvoir de l'Écriture pour vivre Épanoui

Ça te paraît étrange comme exercice ? Je t’assure que ça marche. Je l’ai mis en pratique à une période de ma vie où c’était compliqué pour moi. Je préparais mes concours pour les grandes écoles de commerce et mes résultats en prépa étaient médiocres. Je ne faisais plus de sport et j’étais flasque et en perte d’énergie. Pour me dynamiser et évacuer toutes les mauvaises énergies et pensées négatives de mon quotidien, j’ai mis des post-it partout dans mon appartement : sur mon miroir “Tu es belle”, sur mon bureau “Bien sûr que tu peux le faire”, sur mon frigo “Tu es ce que tu manges. Fais-toi plaisir et apporte à ton corps le meilleur pour être en forme”, sur mon micro-ondes “Un café et tu repars plus motivée que jamais !”, sur un cadre d’une photo que j’aime beaucoup “Tu as déjà gagné, sois-en consciente”, etc. Quand mon père est arrivé à mon appartement, il a cru que je devenais folle ahahah ! Mais ça a marché. J’ai repris de l’énergie, j’ai retrouvé la motivation, j’étais de nouveau combative comme si ce coup de pouce avait créé une nouvelle forme d’énergie en moi. J’ai atteint l’objectif d’intégrer une des meilleures écoles de France et j’ai repris confiance en moi. Comme quoi tout est possible si on le veut vraiment et qu’on s’en donne les moyens !

5/ Apprendre à cultiver les petits bonheurs

Le réchauffement climatique, la crise de l’emploi, les grèves, les crimes, les guerres, la famine, les viols… Il est évident que ce tableau offert en permanence par les médias est quelque peu morose, même s’il reflète une certaine réalité de la vie moderne. Mais se résume-t-elle à cela ? Pour ma part, je fais le choix que non et je ne regarde plus la télévision. Radical ? Peut-être mais je me préserve parce que je suis convaincue que la vie a bien plus à offrir que ce que les médias veulent bien présenter.

Les bonheurs quotidiens, même les plus infimes, valent la peine d’être mis en lumière. Un bisou volé de nos enfants, un petit “je t’aime” glissé dans l’oreille, une balade au bord de la mer, une bonne partie de rigolade entre collègues, les premières fleurs du printemps, une journée ensoleillée ou encore un moment cocooning sous la couette… Concentrons-nous plutôt sur ces petits riens qui embellissent nos journées. On a le droit de ne pas toujours être heureux, d’avoir le bourdon et des humeurs changeantes. L’idée n’est pas de chercher le bonheur à tout prix, mais d’apprécier le moment présent et de savourer tout ce qu’il y a de positif dans notre vie.

Tu as maintenant des pistes concrètes qui te permettront de retrouver le chemin de la confiance. N’hésite pas à partager en commentaire (ou en m’écrivant directement via ce lien) ton rapport avec la confiance en soi et ce que tu te sens prêt(e) à mettre en place pour faire évoluer les choses.