Comment bien manger pour être en bonne santé ?

  • Alimentation
  • 20 Juillet 2020
  • Aucun commentaire

Être et rester en bonne santé est intimement lié avec la façon dont on se nourrit. Notre rapport à l’alimentation peut nous préserver ou bien déséquilibrer notre métabolisme et entraîner des complications à long terme. Quelles habitudes alimentaires doit-on privilégier pour protéger notre organisme ? Comment bien manger pour être en bonne santé ?

Consommer plus de végétal

La part de l’alimentation végétale doit augmenter dans notre assiette. C’est à la fois bon pour nous et pour la planète. De manière générale, mieux vaut privilégier le poisson et la volaille aux produits fumés, en saumure ou de type charcuterie dans lesquelles on ajoute parfois des conservateurs et des additifs. On évite une consommation trop importante de viande rouge. Sa teneur excessive en fer héminique peut favoriser l’apparition de cancer colorectal si on en mange en excès. Par quoi remplacer les protéines d’origine animale ? L’association des céréales avec les légumineuses (exemple : lentilles + riz) permet de garantir la qualité protéique de la viande sans les effets néfastes sur la santé.

Problématique de la viande mise à part, l’alimentation végétale dans son ensemble convient mieux à notre système digestif. Freiner la consommation de produits d’origine animale au profit de fruits et légumes, de céréales, de fruits et légumes secs ou encore d’oléagineux va donc favoriser une meilleure digestion.

Éliminer les aliments ultra-transformés

Les produits alimentaires industriels ultra-transformés entrent en cause dans l’apparition de certaines maladies telles que le diabète, l’obésité, le cancer ou encore les problèmes cardio-vasculaires. Mais qu’entend-on par « ultra-transformés » ? Ce terme fait référence à tous les aliments bruts qui ont été utilisés, déstructurés ou raffinés pour la préparation d’un produit auquel on a ajouté du sucre, des conservateurs et des additifs. Consommés à outrance, ils deviennent toxiques pour l’organisme. Par exemple, une pomme est un aliment nature, un jus de pomme 100 % pur jus constitue un produit transformé, un jus de pomme à base de concentré est un produit ultra-transformé. Plus il est dénaturé, moins l’aliment rassasie et plus il favorise le grignotage. Pour rester en bonne santé, il est donc préférable de privilégier au maximum les aliments bruts ou peu transformés.

Privilégier les aliments nutritionnellement denses

Autrement dit, on évite tous les produits tels que le soda, les chips, les sauces, les barres chocolatées ou encore les aliments raffinés qui apportent surtout des calories vides et peu de nutriments essentiels. En revanche, on concentre son alimentation sur des aliments riches en vitamines et minéraux comme les aliments bruts, fruits et légumes. Leur apport calorique est faible, mais leur densité nutritionnelle est élevée. Cette habitude alimentaire participe également à la prévention contre l’apparition du diabète, de l’obésité ou du cancer.

Surveiller les quantités dans son assiette

Se faire plaisir avec un repas copieux c’est possible, mais si ça reste exceptionnel. Manger à outrance demande à notre organisme de fournir une grande quantité d’énergie pour assurer la digestion. Et quand les graisses saturées et les sucres sont de la partie, nos organes en pâtissent. Trop manger favorise également la prise de poids et peut, à terme, nous amener à développer des pathologies comme le diabète ou l’obésité. Pour éviter d’en arriver là, on surveille sa diète ! On fuit les calories vides, on privilégie les aliments à densité nutritionnelle élevée et on réduit les portions (quitte à en reprendre si la faim est toujours présente).

Faire la part belle aux aliments antioxydants

Les antioxydants sont de véritables alliés pour notre santé. En empêchant l’oxydation des graisses, ils permettent de lutter contre les radicaux libres qui favorisent le développement de maladies (cancer, maladies cardio-vasculaires ou liées à la pollution) de problèmes respiratoires, de troubles de la vision et le vieillissement de l’organisme. On les retrouve dans de nombreux aliments, notamment dans les haricots secs, les fruits rouges, l’artichaut, le gingembre, le cacao, le pruneau, la pomme et les oléagineux. Alors on fait le plein d’antioxydants pour optimiser son capital santé.

Utiliser des épices et des plantes aromatiques dans son alimentation

Curcuma, curry, cumin, thym, coriandre, menthe, basilic ou encore persil… En plus d’être bourrées de bienfaits pour la santé, les épices et les plantes aromatiques apportent toutes leurs saveurs aux plats que l’on cuisine. Alors plutôt que d’ajouter systématiquement de l’huile, du beurre et du sel qui peuvent avoir impact négatif sur notre organisme (notamment à cause des procédés de cuisson), on pense aux épices et aux plantes aromatiques pour assaisonner notre assiette.

Manger bio, local et de saison

L’agriculture conventionnelle utilise tout un panel de polluants pour gérer les exploitations (phtalates, pesticides, etc.). Polluants dont une partie se retrouve dans nos assiettes et dont certains composants s’avèrent toxiques. De même, certains produits transformés peuvent contenir des additifs et des conservateurs néfastes pour notre organisme. Le cahier des charges imposé par l’agriculture biologique protège le consommateur contre la présence d’OGM, de pesticides et d’engrais chimiques.

Toutefois, il y a « bio » et « bio ». Tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne et ne sont pas aussi « stricts » que la France sur les conditions d’exploitation et de transformation des aliments. Il ne faut donc pas se fier aveuglément à la présence du logo vert sur un paquet de gâteaux (pour ne citer que ce produit), mais être attentif à sa composition et la provenance des aliments. Il est parfois préférable de privilégier un produit local issu de l’agriculture raisonnée à un autre qui a fait le tour du monde avant d’arriver dans notre assiette. De même qu’il vaut mieux se tourner vers une composition artisanale plutôt qu’industrielle.

Et pourquoi de saison ? Tout simplement parce que les aliments bénéficient d’une qualité supérieure et contiennent plus de vitamines et de nutriments. On retrouve souvent ces produits directement sur les marchés et on évite ainsi le passage en chambre froide qui altère leur qualité nutritionnelle.

Tu connais maintenant 7 façons de modifier tes habitudes alimentaires pour être en bonne santé. Pour aller plus loin, je t’invite à suivre ma formation gratuite “10 jours pour prendre un nouveau départ avec son corps : JE VEUX DÉCOUVRIR LA FORMATION.